Deception

coeurarrach.jpg

C’est un amour qui souvent vous oublie,
Qui vous appelle quand son monde désemplit
Mais jamais quand le votre s’assombrit
Quand votre coeur saigne jusquà en être tari

Respirer en devient tâche ardue
Pourtant sa voix vous faisait vivre jadis
Vous y êtes à un point soumis
Que sans lui votre être n’est plus

Condamné à vivre dans vos rêveries
A vous dire que demain sera sûrement meilleur
Berné par la satisfaction de l’irréalité
Votre déception n’en sera que plus amer

Bourreau de votre coeur il n’aura aucun répit
Il fera de son sadisme un jeu exquis
Et vous arrachera ce coeur qui a péri
Ce coeur qui ne vous appartient plus.

Tentations

temptation.jpg

Il était là, allongé à mes côtés
je ne puis par pudeur l’accoster
Mais son corps exquis me subjuguait
De son visage endormi je ne puis me détacher

Le parfum de sa peau m’enivrait de sorte que
Tout mon corps en frissonnait et Je ne puis y résister
J’approchais mon visage de sa chevelure embaumée
Brulant de tentation, je ne pouvais que succomber

D’un coup il s’est retourné,
Lâchant sa main sur ma poitrine embrasée

J’étais prise au piège de ses bras
Son visage effleurant le mien
prise d’une tendre folie, pleine d’émoi
Je ne sus quoi faire de ce corps que je voulais sien.

Les effluves de la passion me consumaient
tout mon corps obéissait a cette brulante effervescence
Mais que pouvais-je faire pour feindre l’indifférence
Et ne plus y repenser.

Peut être devais je lui voler un baiser
Attiser encore cette fièvre jusqu’à satiété
Et s’il dédaignait mon initiative ?
Je ne pourrais jamais… trop fragile, trop émotive.

Privation ou regrets, frustration ou repentir
Supplice insoutenable, Je ne pouvais choisir !
Muse abrège cette affliction qui m’a occise
Etouffe ce désir qui ne cesse de s’exacerber
Crève moi ce coeur que je ne sois plus soumise
Que je puisse enfin m’en libérer.

Emptiness

emptiness.jpg

Une nuit sans étoiles, un coeur plein d’amertume
Des larmes perlant au coin de l’oeil, un bonheur qui se résume
Je ne puis supporter cette absence qui me torturait
N’osant espérer que tes pensées me soient vouées.
Muse aide moi à oublier ce que je ne peux acquérir
Arrache moi ce coeur qui m’empeche de m’épanouir
Rêves inespérés, âme désespérée
Ayez pitié de cet être délabré,
Faites que cette affliction s’arrête
Et que le deuil tienne lieu des illusions stériles
Que la réalité balayes ces chimères futiles.

It was just a silly dream..

12

We’ve finally reached each other for real
didn’t have to say a word to understand how we feel
your eyes caressing me tenderly
your lips just calling for mine sweetly

the smell of your scrumptious neck, the touch of your warming hands,
your skin fondling mine, your arms clinging to me tightly
like you didnt want me to escape from you suddenly
All pain was forgotten as pleasure coursed through me
the whole world has disappeared and you were the only one i could see..

La valse des monstres

luisroyomonstre31.jpg

Pourquoi avoir posé autant de questions, pourquoi avoir semé le doute en moi
Je ne m’attendais à rien, tout ce que je voulais c’était un peu de tendresse et d’émoi…
L’incertitude est le pire des sentiments, le doute détruit la sérénité des amants
Désolée d’avoir voulu gouter au « bonheur » après tant de souffrance!
Désolée d’avoir osé décrire un moment de pure jouissance
Qu’ai-je fait pour ressombrer dans cette solitude funèbre
Pourquoi fallait-il que j’essaie d’échapper à mes chères ténèbres
Où la perfidie n’est jamais à blâmer
Où la rosserie est à jamais prônée!
Les démons sont revenus de plus belles
Leurs cris assourdissant tourbillonnent dans ma cervelle
Qu’importent mes pleurs, qu’importent mes lamentations veines
Je me retrouve à valser avec les monstres à leur célébration « mondaine »
Où mon cœur se retrouvera encore sur le buffet,
Que leurs crocs déchiquèteront sans le moindre regret
Je baisse les bras même si je ne les ai jamais vraiment relevés
Relativiser n’a jamais été pour les plus infortunés !

Calice d’ivresse

Sujette à sa torture je ne puis m’en empêcher
Un souffle qui me caresse le corps et m’insite à pécher
Ses lèvres exaltées frôlent ma peau assoifée
de cette ivresse que nul n’a pu rassasier;
Ses doigts effleurant ma nuque, attisant des sentiments confinés
succombant à cette passion énivrante, j’en eu le souffle coupé
Désir furtif, corps enflammés, concupiscence qui me consumaient !
Une ascention d’adrénaline me catalysant ce coeur qui a failli céder,
ses levres assouvirent enfin ma fièvre, le monde fut oublié…

Chu

mangalovestory5229937bdb.jpg

Quand tout s’écroule sous nos yeux en un instant
Quand on se retrouve déchu et le cœur en sang
Quand on ne peut rien faire pour changer le destin
Que tout est déjà tracé sans notre consentement
Les yeux saignent et je ne peux les contrôler
Le cœur pleure et se plaint a ne plus s’arrêter
Un cri assourdissant déchire ma poitrine
Mon cerveau se fige et se rembobine
Arrête cette souffrance et dis-moi que ce n’est pa vrai
Dis-moi que tout ça n’est que fruit de ta timidité
Etre insensible, immaculé
Je ne puis comprendre ces regards égarés
Parle, je suis prête à t’écouter
Que tes paroles me calment ou m’achèvent à jamais!
Ce nectar qui coule de tes lèvres je ne peux oublier
je crus comprendre qu’elles m’appelaient pour me réconforter
hélas je ne faisais que voir ce que j’espérai
Je me suis fait un cinéma à cause d’un maudit baiser
Simple et naïve, mon cœur fut encore ravagé
Par un bain de désespoir qui a tout emporté
Je ne trouve plus les mots pour décrire cette douleur
Les mots ne pourront exprimer une souffrance d’une telle ampleur!

Wake up!

2721510150117342535341648675340115604566651036n.jpg

Créature fragile baignant dans le noir
Tu fuis tes quiétudes et perds tout espoir
Concrétiser ses dires n’a jamais été fuir
Le monde continue de tourner
et tu ne fais que t’enfoncer
Sors de ce trou à rats ou personne ne te sauvera
Ouvre toi aux autres et leur amour tu constateras
Pauvre céature délaissée, le coeur écorché
Amoureuse de son bourreau ne pourra se relever
Tu ne vois que ses yeux violeurs
Mais chaque nuit ce sont les tiens qui pleurent
Noyé dans ta mélancolie, tu te proclame être de la nuit
Et accuse furtivement la fatigue et l’insomnie
Fuis la lumière, fuis la chaleur et le bonheur!
Tel un cadavre qu’elle consume à petit feu
Ton coeur s’éteint chaque jour peu à peu
Je ne pourrais t’aider à te relever
Pourtant ce chemin miné je l’ai tant de fois traversé
C’est à toi de choisir : renaitre ou crever à jamais
Le réveil ne sera pas facil mais je serai à tes cotés.

No tears left to cry

19371457506180340648675340111025537600705a.jpg

…And i lighted the last cigarette
I knew it takes my life away
It hurts too much to stay there and just wait
Knowing you didnt care anyway;

U torn me apart
And took the best of me
Then i had only my tears to cry
And they kept flowing abundantly

But one day he appeared suddenly
Keeping the smoke away
He kept killing me instead
With his aphrodisiacal stares..

I’ve already forgotten your face
And kept dreaming of his
Seeking his heart and dont reveal
Taking great pains to conceal

Dont want him to get away
Breaking my heart like you did
So i’ll keep it for myself and pray
That he’ll stop the bleeding one day
And be the one i can trust
by turning my fears into dust..

Check out Act Now – Change the Future | Greenpeace International

Title: Act Now – Change the Future | Greenpeace International
Link: http://gotaf.socialtwist.com/redirect?l=-915375489899641421121


12345


livres d'occasion bouquinsd... |
marcloupias |
Stephan LEWIS - fantastique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des mots
| Entre deux nuages
| Lectures d'haabir